Ebuzzing & Teads prend la parole au Hub Forum

Les 08 et 09 octobre prochain Ebuzzing & Teads s'exprimera lors du Hub Forum.

Cette édition 2014 est dédiée au thème "Connect, transform or die"

A cette occasion Caroline Hugonenc, Directrice Marketing, nous parle de la vidéo, vecteur de la transformation digitale :

 

HUBFORUM : Connect, transform or die          

 

La vidéo est un agent /vecteur de la transformation digitale car c’est le format de la convergence entre la télévision et des nouveaux écrans qui  ont fait irruption dans les foyers au cours des 10 dernières années : PC, mobiles, tablettes ou encore consoles de jeux.

La vidéo est un agent du changement car elle oblige les agences et les annonceurs  à revoir leur organisation et leur mode de fonctionnement pour s’adapter à la réalité de la consommation des écrans et aux nouvelles opportunités offertes par le digital.

Dans la plupart des agences aujourd'hui, la vidéo est achetée par les acheteurs TV, qui ont donc élargi leur champ d’action. Dans certaines, les acheteurs TV peuvent acheter le complément digital d’un plan TV, tandis que les acheteurs Display  s’occupent des campagnes  vidéo conçues pour le web. Et bien entendu,  les acheteurs de  vidéo doivent également composer avec  les trading desk d’agence très actifs sur l’achat de vidéo au CPM.

Du point de vue des producteurs de contenus, la publicité vidéo représente une formidable opportunité de générer des revenus, et cela pour tous les éditeurs, qu’ils produisent ou non du contenus vidéos: c'est une vraie rupture par rapport au modèle audiovisuel classique où la publicité est liée au contenu vidéo. Grâce aux formats outstream comme l’inRead TM, la publicité vidéo apparaît au cœur des articles sans perturber l’expérience de l’utilisateur. Ce type de format permet également de garantir la visibilité du message, ce qui peut être un argument de poids pour les annonceurs quand on sait que près de la moitié des publicités vidéo ne sont pas vues.

Du point de vue publicitaire, le digital  a permis de faire exploser les contraintes imposées par la télévision de flux. : films, documentaire ou web séries, ou clips de 6 secondes désormais tous les  formats sont permis ! Diffusées sur les plateformes de partage, les médias sociaux  ou les sites des marques,  ces  formats qui n’entrent  pas dans les normes standards de la télévision et appellent une nouvelle génération de formats publicitaires. En effet,  compte tenu du mode de consommation de la vidéo sur le web,  il est impossible de les promouvoir avec des formats  pre-roll sur le modèle de la télévision.  Il nous faut proposer un nouveau mode de distribution pour ce type de contenu vidéo.

En s’affranchissant du flux vidéo, la publicité vidéo gagne également en profondeur et en interactivité. On s’écarte de la notion d’écran publicitaire pour proposer aux consommateurs de véritables expériences publicitaires autour d’une vidéo. A partir d’un spot, nous pouvons créer des expériences publicitaires totalement différentes en fonction des objectifs, qu’ils s’agissent de renforcer à l’association à la marque par un habillage ou bien susciter des partages et de commentaires en intégrant un fil twitter, ou encore générer des visites en concession.

Avec le digital, les frontières entre publicité et contenu se brouillent, et les frontières physiques ne sont plus des obstacles à la circulation des vidéos.

Il n’est pas rare de voir des vidéos destinées à un public local connaître une notoriété  mondiale, sans que cela soit le but visé au départ. Le digital permet de créer les conditions d’une diffusion globale, sur les médias sociaux mais aussi sur les médias grâce à la standardisation des formats, comme c’est le cas pour l’offre Elite de Teads, qui permettent aux annonceurs d’accéder à un prime time mondial en passant par un seul et unique interlocuteur.

 

Rédigé par EbuzzingFR

Commenter cet article